Conférence sur 10 milliards de solutions fiscales Solutions fiscales : Nous avons les moyens de faire autrement

Montr10milliard_logoéal, le 29 novembre 2016 – La Coalition opposée à la tarification et à la privatisation des services publics tient aujourd’hui une conférence-débat qui permettra de déboulonner certains mythes sur la dette et nos finances publiques, mais aussi de proposer des solutions fiscales qui permettraient de financer adéquatement nos services publics et de lutter contre les inégalités sociales.

Démontrer que nous avons les moyens de faire autrement

Rassemblant des citoyen-nes, des représentant-es des partis politiques, des groupes sociaux et des chercheurs, cet événement se veut une occasion de faire connaître les solutions fiscales et mesures de contrôle de dépenses proposées depuis 2010 par la Coalition opposée à la tarification et à la privatisation des services publics. Lire l’article complet

Solutions fiscales: Nous avons les moyens de faire autrement !

2911-progcotpf-1

Blocage le 21 février – La Main rouge à l’assaut du « Big four »

Téléchargez l'affiche en format PDF

Téléchargez l’affiche en format PDF

Récemment, le gouvernement a lancé quelques maigres promesses d’investissements.

Pense t-il ainsi nous faire oublier qu’il a saccagé le système de santé, asphyxié le monde de l’éducation, détruit le filet social, qu’il s’est attaqué aux plus vulnérables d’entre nous?

Pendant ce temps, il se fait complice du Big Four, les quatre plus grandes compagnies internationales accusées d’évasion fiscale, arrachant 740 millions de$ aux caisses de l’État chaque année.

Devant un gouvernement qui fait la sourde oreille, une seule solution s’impose: le 21 février prochain, on s’attaque directement au centre nerveux de l’évasion fiscale.

Ensemble, revendiquons que le gouvernement lutte activement contre l’évasion fiscale et rétablisse la taxe sur le capital des banques afin de réinvestir massivement dans les services publics, les programmes sociaux et l’action communautaire autonome.

Quand?

le 21 février à 7h30

Où? 

Rassemblement Place du Canada à Montréal

Formations en désobéissance civile

Restez à l’affut ! Pour se préparer à l’action de blocage, des formations en désobéissance civile seront offertes à Montréal (le 16 janvier à 14h et le 18 janvier à 18h30: lieux à définir) et à Québec (date et lieu à venir).

Matériel de mobilisation

Une affiche, un tract et un évènement Facebook ont été créés. N’hésitez pas à les diffuser massivement.

La Coalition Main rouge s’engage pour le communautaire !

logocoalition-sansfond-copieLa Coalition Main rouge, composée de plus de 100 organisations syndicales, féministes, communautaires, étudiantes et populaires, appuie sans réserve les mobilisations du 7, 8, 9 novembre dans le cadre de la campagne « Engagez-vous pour le communautaire ».
Ce sont plus de 1200 organismes communautaires de tout les secteurs, dans 17 régions, qui seront en grève et mèneront des actions contre le sous-financement chronique dont ils sont victimes, affectant ainsi directement les conditions de vie des plus vulnérables parmi nous.

C’est donc en solidarité avec le secteur communautaire que la Coalition appelle l’ensemble de la population à participer aux actions de cette campagne.

Pour connaître la liste des actions et des activités: http://bit.ly/2fAOKKC
Pour lire le communiqué de presse de la campagne : http://bit.ly/2fhsli9

Conférence-débat sur les solutions fiscales

gros-bandeau

Vous êtes cordialement invité(e) à participer à la conférence-débat « Solutions fiscales : nous avons les moyens de faire autrement » qui aura lieu le 29 novembre prochain, de 12h30 à 17h à la BAnQ du Vieux-Montréal.

 Un « 5 à 7 » suivra, pour le lancement du nouveau numéro de la revue Relations dans lequel nous signons un article sur le thème de la conférence. Lire l’article complet

Les groupes sociaux se rendent au Conseil du Trésor pour se faire entendre sur le prochain budget

Cb1YDtCWEAE7Ai2Montréal, le 22 février 2016. À l’occasion d’une semaine nationale d’actions dérangeantes pour un meilleur partage de la richesse, la Coalition opposée à la tarification et à la privatisation des services publics, en collaboration avec la Coalition montréalaise pour la survie des services publics, occupent simultanément le Conseil du trésor, le ministère des Finances, la Canada Steamship Lines et plusieurs succursales de banques dont celles de la RBC, de la Banque Laurentienne et de la CIBC. Par ce geste, les Coalitions rappellent que le modèle fiscal actuel est injuste et doit être revu. Ce pourquoi elles revendiquent que le gouvernement Couillard adopte dès son prochain budget des mesures permettant de freiner le transfert de richesse vers les plus riches et de réinvestir massivement dans les programmes sociaux et les services publics. Soulignons qu’une manifestation d’appui à ces occupations, rassemblant quelques centaines de personnes, a débuté au même moment au Square Dorchester.

Lire l’article complet

« Budget 2016 – C’est maintenant à eux de payer » : la Coalition donne le coup d’envoi à une semaine d’actions contre l’austérité

 

IMG_22611La Coalition opposée à la tarification et à la privatisation des services publics (Coalition Main Rouge) a donné ce matin le coup d’envoi à une semaine nationale d’actions contre les mesures d’austérité et pour un meilleur partage de la richesse. Pour la Coalition, le prochain budget du Québec doit contenir des mesures concrètes qui permettront un réinvestissement massif en éducation, en santé et dans les programmes sociaux et de réduire les inégalités sociales.

Plus de quarante manifestations et actions en tous genres, y compris plusieurs actions surprise, auront lieu partout à travers le Québec dans la prochaine semaine pour que le gouvernement mette fin à ses politiques d’austérité. Depuis son élection en 2014, le gouvernement de Philippe Couillard multiplie les coupures dans tous les domaines : éducation, santé, programmes sociaux, personnes âgées, personnes malades, familles, personnes en difficultés, femmes, travailleurs et travailleuses, etc. Ainsi, la majorité de la population écope et nos droits à la santé, à l’éducation et à la dignité sont bafoués. La quantité de groupes qui organisent des actions et la diversité de celles-ci démontre bien le ras-le-bol qui anime autant les groupes communautaires et féministes que les associations étudiantes et les travailleurs et les travailleuses. Le gouvernement doit corriger le tir et le prochain budget du Québec est l’occasion de le faire.

Lire l’article complet

Semaine d’actions pour un meilleur partage de la richesse – du 21 au 27 février 2016

2016-Fév21-27affichesemaineDepuis son élection en 2014, le gouvernement de Philippe Couillard multiplie les coupures dans tous les domaines. Éducation, santé, programmes sociaux, personnes âgées, personnes malades, familles, personnes en difficultés, femmes, travailleurs et travailleuses… la majorité de la population écope et nos droits à la santé, à l’éducation et à la dignité sont bafoués.
 
Ces attaques à nos droits s’accompagnent de multiples hausses de tarifs et de frais en tous genre, qu’on nous demande d’assumer individuellement, qui font gonfler la facture et qui limitent l’accès aux services dont nous avons besoin.
 
Pendant ce temps, des banquiers, PDG de grandes entreprises, politiciens et médecins, amis du gouvernement Couillard, profitent du démantèlement de nos outils collectifs pour s’enrichir pendant que tous les autres s’appauvrissent. Maille par maille et sans scrupules, le Parti libéral est en train de détruire notre filet social.
 
Alors que l’équilibre budgétaire est à peine atteint, le gouvernement s’apprête à nous priver de revenus importants en baissant encore les impôts des entreprises et de certains particuliers. Pourtant, l’impôt est la façon la plus juste et la moins chère de financer les services dont nous avons tous besoin. Baisser les impôts, ça veut dire pour chacun.e de nous de payer beaucoup plus cher.
 
D’autres choix sont possibles
Pour mettre un terme à ce cercle vicieux d’appauvrissement de la population au profit de quelques-uns, il nous faut faire d’autres choix de société. C’est pourquoi il faut poursuivre et intensifier la mobilisation débutée à l’automne 2015 pour forcer le gouvernement à aller chercher l’argent nécessaire au financement adéquat des services requis par la population là où il se trouve.
 
C’est pourquoi la Coalition Main rouge vous invite à participer à une semaine d’actions dérangeantes dans chaque région, la semaine du 21 février sous le thème «Budget 2016 : C’est maintenant à eux de payer !». Revendiquons que le gouvernement Couillard adopte dès son prochain budget des mesures permettant de freiner le transfert de richesse vers les plus riches et de réinvestir massivement dans les programmes sociaux et les services publics:
• Réinstaurer la taxe sur le capital pour les banques
• Augmenter les impôts des grandes entreprises au lieu de les diminuer encore
• Revoir la fiscalité des particuliers : augmenter le nombre de paliers d’imposition pour assurer une réelle progressivité de l’impôt et une plus grande contribution des plus riches et imposer davantage les dividendes et les gains en capital, au même titre que les revenus de travail
• Lutter plus activement contre l’évasion fiscale
 
Tous et toutes sont invité.e.s à organiser des actions dans leurs milieux de travail et de vie, dans leurs quartiers et dans leurs régions.
Pour plus d’informations sur les actions prévues dans votre région, rejoignez un groupe répondant membre de la Coalition Main Rouge: http://nonauxhausses.org/a-propos/contacts/ ou votre organisation nationale membre de la Coalition. 
Informez-nous de vos actions en remplissant ce formulaire en ligne : http://goo.gl/forms/cTyJFxpyOY
 Pour un calendrier complet des actions prévues, cliquez ici.

Lire l’article complet

Pour un meilleur partage de la richesse: imposer tous les revenus de façon équitable

Fiche #8 Imposer tous les revenus de façon équitable.

Fiche #8 Imposer tous les revenus de façon équitable.

Il est injuste et inéquitable que toutes les sources de revenus ne soient pas imposées de la même façon. C’est pourtant le cas actuellement puisque les revenus provenant d’un travail ne sont pas imposés de la même façon que ceux provenant de dividendes (montants versés à des actionnaires d’entreprises) ou de gains en capital (profit), dont ne profitent que les plus fortunés.

Ainsi, lorsqu’un individu fait un gain en capital lors de la vente d’une action, d’une obligation, d’un terrain et/ou d’un immeuble à revenu, 50% de ce revenu n’est pas soumis à l’impôt. Pourtant, 100% des revenus provenant d’un emploi sont imposables. Pourquoi ce double standard ? Une solution à mettre en oeuvre dès le prochain budget: imposer tous les revenus de façon équitable (salaires, dividendes, gains en capital) rapporterait 919 millions $ de revenus de plus à réinvestir dans les services publics et les programmes sociaux.

Les entreprises profitent aussi de ce système de deux poids, deux mesures. L’inclusion partielle des gains en capital, le report du paiement des impôts ou les congés fiscaux sont autant de mesures fiscales consenties aux entreprises qui privent le gouvernement de centaines de millions $. Encore une fois, toutes les sortes de revenus ne sont pas traitées de la même façon. En révisant certaines mesures fiscales concernant le revenu des entreprises, on pourrait récupérer 1,167 milliard $ !

Il est pressant de mettre en place des mesures fiscales plus justes et de réinvestir dans nos services ublics et dans nos programmes sociaux. À lire et à diffuser, notre plus récente fiche sur le sujet.

Lire nos autres fiches de la campagne 10 milliards $ de solutions.

 

Faisons converger nos efforts contre l’austérité et pour un meilleur partage de la richesse

Affiche mouvement large

Les membres de la Coalition Main rouge se préparent à faire converger leurs efforts contre l’austérité et pour un meilleur partage de la richesse.
Dans l’éventualité d’un décret visant les salariées et salariés des secteurs publics et parapublics en grève, créons un largement mouvement et mobilisons-nous ensemble, en alliance, dans nos régions contre la destruction des services publics et des programmes sociaux, et pour une fiscalité permettant un réel partage de la richesse.

En septembre, les membres de la Coalition main rouge se sont réunis en assemblée générale et on discuté des différentes manières de se préparer à une mobilisation solidaire cet automne afin de contrer les attaques gouvernementales envers toute la société québécoise (compressions dans les services publics, notamment en santé et en éducation; coupes dans les programmes sociaux, sous-financement et menaces pour les organismes communautaire, appauvrissement des travailleurs et travailleuses des secteurs publics et parapublics, etc.). Les membres de la Coalition sont prêtes et prêts à faire converger leurs  efforts contre l’austérité et pour un meilleur partage de la richesse.

Les membres de la Coalition  ont adopté  qu’après un éventuel décret dans les secteurs publics et parapublics, la Coalition appelle ses membres des différentes régions à se mobiliser et à organiser le plus rapidement possible des actions dérangeantes et/ou à tenir des consultations sur la grève (ou fasse la grève dans le cas des organisations ayant des mandats en ce sens) contre l’austérité, en particulier contre la destruction des services publics et des programmes sociaux, et pour une fiscalité permettant un meilleur partage de la richesse, afin d’oeuvrer à la convergence des luttes contre les inégalités sociales.  Pour faire suite à cette orientation générale, les membres de la Coalition ont adopté la stratégie de mobilisation suivante :

Dès le lendemain d’un décret, organisation d’actions dérangeantes successives dans le plus de régions possible, incluant Montréal où la Coalition coordonnerait l’organisation d’une telle action,

Que la coalition soutienne la coordination avec les groupes des régions visées ;

Que, à moins que la manifestation du 28 novembre tombe dans un intervalle de deux semaines avant ou après le décret, des manifestations régionales soient organisées, incluant une manifestation régionale à Montréal.

D’ici là, n’attendons pas les attaques pour exprimer notre solidarité. Contribuons à la convergence des luttes contre les inégalités sociales!

 Ne laissons pas le gouvernement nous diviser, forçons-le à aller chercher l’argent là où il est :

• En réinstaurant la taxe sur le capital pour les banques ;
• En augmentant le nombre de paliers d’impositions pour assurer une réelle progressivité de l’impôt et une plus grande contribution des plus riches;
• En augmentant les impôts des grandes entreprises au lieu de les diminuer encore ;
• En luttant réellement contre l’évasion fiscale.

Matériel de visibilité à télécharger:

Pour informations sur les groupes contacts dans les différentes régions, contactez-nous: info@nonauxhausses.org