29 avril : série d’actions chocs de la Coalition Main rouge pour dénoncer les paradis fiscaux

IMG_3067Montréal, le 29 avril 2016 –  Plusieurs centaines de militantes et de militants ont occupé tour à tour, aujourd’hui, le siège social de RBC, une des succursales de la Banque Scotia, et les bureaux de KPMG. Ces occupations ont été appuyées par une manifestation de 300 personnes, soutenus par plusieurs centaines de chauffeurs de taxis. Ces actions ont été organisées par la Coalition Main rouge dans le cadre de sa journée nationale d’actions pour un réinvestissement massif dans les programmes sociaux et les services publics afin de demander des mesures concrètes pour lutter contre les échappatoires fiscales.

« Des milliards de dollars échappent à nos services publics et programmes sociaux parce que des entreprises et des personnes fortunées pratiquent l’évasion fiscale. Les Panama Papers ont démontré toute l’ampleur des l’évasion et l’évitement fiscaux : imaginez une fuite semblable, en provenance des paradis fiscaux les plus utilisés par les Canadiens comme la Barbade, les Bahamas et les Îles Caïman. Il s’agit de sommes colossales qui devraient revenir à la collectivité, » selon Claude Vaillancourt, président d’ATTAC-Québec et porte-parole de la Coalition Main Rouge.

La Coalition Main rouge exige des gouvernements du Québec et du Canada qu’ils mènent une lutte efficace aux échappatoires fiscales :

– en adoptant les mesures règlementaires et législatives appropriées;

– en exigeant des grandes banques canadiennes qu’elles ferment leurs filiales dans les paradis fiscaux;

– et en poursuivant en justice les individus, banques, entreprises et organismes qui ont recours, encouragent ou facilitent les échappatoires fiscales.

La Coalition dénonce le fait que les services publics et les programmes sociaux sortent de plusieurs années de coupures et de compressions, qui ont eu pour effet de détériorer les conditions de vie et de travail de la population alors que ces coupures auraient pu être évitées en allant chercher l’argent où il se trouve, soit, par exemple, dans les poches du 1% des plus riches de la société québécoise.

« Par nos actions, nous voulons dénoncer des entreprises financières qui cachent de l’argent qui devrait servir à financer la santé, l’éducation, les services sociaux, et bien plus encore. Nous luttons également contre les mesures d’austérité du gouvernement Couillard qui appauvrissent la population en saccageant les services publics et les programmes sociaux. Aussi, nous serons dans la rue, dimanche prochain, le 1er mai, pour souligner la Journée internationale des travailleuses et travailleurs », explique Dominique Daigneault, présidente du Conseil central du Montréal métropolitain–CSN, aussi porte-parole de la Coalition.

De nombreuses autres actions ont eu lieu  aujourd’hui, à l’appel de la Coalition dans plusieurs régions du Québec, dont le Saguenay-Lac-Saint-Jean, la région de Québec, l’Abitibi-Témiscamingue, la Côte-Nord, l’Outaouais et l’Estrie. Pour plus d’information sur ce qui s’est passé en région: http://nonauxhausses.org/29avril2016/.

 

À propos

La Coalition Main Rouge, ou Coalition opposée à la tarification et à la privatisation des services publics, regroupe 85 organisations sociales d’horizons divers. Ces groupes représentent des organisations syndicales, des organismes communautaires et des associations étudiantes.

Informations et demandes d’entrevues : Éric Lévesque – 418 564 4150

Coalition opposée à la tarification et à la privatisation des services publics
www.nonauxhausses.org/29avril2016
@NonAuxHausses