Semaine d’actions pour un meilleur partage de la richesse – du 21 au 27 février 2016

2016-Fév21-27affichesemaineDepuis son élection en 2014, le gouvernement de Philippe Couillard multiplie les coupures dans tous les domaines. Éducation, santé, programmes sociaux, personnes âgées, personnes malades, familles, personnes en difficultés, femmes, travailleurs et travailleuses… la majorité de la population écope et nos droits à la santé, à l’éducation et à la dignité sont bafoués.
 
Ces attaques à nos droits s’accompagnent de multiples hausses de tarifs et de frais en tous genre, qu’on nous demande d’assumer individuellement, qui font gonfler la facture et qui limitent l’accès aux services dont nous avons besoin.
 
Pendant ce temps, des banquiers, PDG de grandes entreprises, politiciens et médecins, amis du gouvernement Couillard, profitent du démantèlement de nos outils collectifs pour s’enrichir pendant que tous les autres s’appauvrissent. Maille par maille et sans scrupules, le Parti libéral est en train de détruire notre filet social.
 
Alors que l’équilibre budgétaire est à peine atteint, le gouvernement s’apprête à nous priver de revenus importants en baissant encore les impôts des entreprises et de certains particuliers. Pourtant, l’impôt est la façon la plus juste et la moins chère de financer les services dont nous avons tous besoin. Baisser les impôts, ça veut dire pour chacun.e de nous de payer beaucoup plus cher.
 
D’autres choix sont possibles
Pour mettre un terme à ce cercle vicieux d’appauvrissement de la population au profit de quelques-uns, il nous faut faire d’autres choix de société. C’est pourquoi il faut poursuivre et intensifier la mobilisation débutée à l’automne 2015 pour forcer le gouvernement à aller chercher l’argent nécessaire au financement adéquat des services requis par la population là où il se trouve.
 
C’est pourquoi la Coalition Main rouge vous invite à participer à une semaine d’actions dérangeantes dans chaque région, la semaine du 21 février sous le thème «Budget 2016 : C’est maintenant à eux de payer !». Revendiquons que le gouvernement Couillard adopte dès son prochain budget des mesures permettant de freiner le transfert de richesse vers les plus riches et de réinvestir massivement dans les programmes sociaux et les services publics:
• Réinstaurer la taxe sur le capital pour les banques
• Augmenter les impôts des grandes entreprises au lieu de les diminuer encore
• Revoir la fiscalité des particuliers : augmenter le nombre de paliers d’imposition pour assurer une réelle progressivité de l’impôt et une plus grande contribution des plus riches et imposer davantage les dividendes et les gains en capital, au même titre que les revenus de travail
• Lutter plus activement contre l’évasion fiscale
 
Tous et toutes sont invité.e.s à organiser des actions dans leurs milieux de travail et de vie, dans leurs quartiers et dans leurs régions.
Pour plus d’informations sur les actions prévues dans votre région, rejoignez un groupe répondant membre de la Coalition Main Rouge: http://nonauxhausses.org/a-propos/contacts/ ou votre organisation nationale membre de la Coalition. 
Informez-nous de vos actions en remplissant ce formulaire en ligne : http://goo.gl/forms/cTyJFxpyOY
Calendrier des actions à venir.
À Montréal: manif-action le 22 février, rassemblement à midi au Square Dorchester.
Matériel de mobilisation:

Matériel de mobilisation pour la manif-action du 22 février à Montréal:

Pour un meilleur partage de la richesse: imposer tous les revenus de façon équitable

Fiche #8 Imposer tous les revenus de façon équitable.

Fiche #8 Imposer tous les revenus de façon équitable.

Il est injuste et inéquitable que toutes les sources de revenus ne soient pas imposées de la même façon. C’est pourtant le cas actuellement puisque les revenus provenant d’un travail ne sont pas imposés de la même façon que ceux provenant de dividendes (montants versés à des actionnaires d’entreprises) ou de gains en capital (profit), dont ne profitent que les plus fortunés.

Ainsi, lorsqu’un individu fait un gain en capital lors de la vente d’une action, d’une obligation, d’un terrain et/ou d’un immeuble à revenu, 50% de ce revenu n’est pas soumis à l’impôt. Pourtant, 100% des revenus provenant d’un emploi sont imposables. Pourquoi ce double standard ? Une solution à mettre en oeuvre dès le prochain budget: imposer tous les revenus de façon équitable (salaires, dividendes, gains en capital) rapporterait 919 millions $ de revenus de plus à réinvestir dans les services publics et les programmes sociaux.

Les entreprises profitent aussi de ce système de deux poids, deux mesures. L’inclusion partielle des gains en capital, le report du paiement des impôts ou les congés fiscaux sont autant de mesures fiscales consenties aux entreprises qui privent le gouvernement de centaines de millions $. Encore une fois, toutes les sortes de revenus ne sont pas traitées de la même façon. En révisant certaines mesures fiscales concernant le revenu des entreprises, on pourrait récupérer 1,167 milliard $ !

Il est pressant de mettre en place des mesures fiscales plus justes et de réinvestir dans nos services ublics et dans nos programmes sociaux. À lire et à diffuser, notre plus récente fiche sur le sujet.

Lire nos autres fiches de la campagne 10 milliards $ de solutions.

 

Faisons converger nos efforts contre l’austérité et pour un meilleur partage de la richesse

Affiche mouvement large

Les membres de la Coalition Main rouge se préparent à faire converger leurs efforts contre l’austérité et pour un meilleur partage de la richesse.
Dans l’éventualité d’un décret visant les salariées et salariés des secteurs publics et parapublics en grève, créons un largement mouvement et mobilisons-nous ensemble, en alliance, dans nos régions contre la destruction des services publics et des programmes sociaux, et pour une fiscalité permettant un réel partage de la richesse.

En septembre, les membres de la Coalition main rouge se sont réunis en assemblée générale et on discuté des différentes manières de se préparer à une mobilisation solidaire cet automne afin de contrer les attaques gouvernementales envers toute la société québécoise (compressions dans les services publics, notamment en santé et en éducation; coupes dans les programmes sociaux, sous-financement et menaces pour les organismes communautaire, appauvrissement des travailleurs et travailleuses des secteurs publics et parapublics, etc.). Les membres de la Coalition sont prêtes et prêts à faire converger leurs  efforts contre l’austérité et pour un meilleur partage de la richesse.

Les membres de la Coalition  ont adopté  qu’après un éventuel décret dans les secteurs publics et parapublics, la Coalition appelle ses membres des différentes régions à se mobiliser et à organiser le plus rapidement possible des actions dérangeantes et/ou à tenir des consultations sur la grève (ou fasse la grève dans le cas des organisations ayant des mandats en ce sens) contre l’austérité, en particulier contre la destruction des services publics et des programmes sociaux, et pour une fiscalité permettant un meilleur partage de la richesse, afin d’oeuvrer à la convergence des luttes contre les inégalités sociales.  Pour faire suite à cette orientation générale, les membres de la Coalition ont adopté la stratégie de mobilisation suivante :

Dès le lendemain d’un décret, organisation d’actions dérangeantes successives dans le plus de régions possible, incluant Montréal où la Coalition coordonnerait l’organisation d’une telle action,

Que la coalition soutienne la coordination avec les groupes des régions visées ;

Que, à moins que la manifestation du 28 novembre tombe dans un intervalle de deux semaines avant ou après le décret, des manifestations régionales soient organisées, incluant une manifestation régionale à Montréal.

D’ici là, n’attendons pas les attaques pour exprimer notre solidarité. Contribuons à la convergence des luttes contre les inégalités sociales!

 Ne laissons pas le gouvernement nous diviser, forçons-le à aller chercher l’argent là où il est :

• En réinstaurant la taxe sur le capital pour les banques ;
• En augmentant le nombre de paliers d’impositions pour assurer une réelle progressivité de l’impôt et une plus grande contribution des plus riches;
• En augmentant les impôts des grandes entreprises au lieu de les diminuer encore ;
• En luttant réellement contre l’évasion fiscale.

Matériel de visibilité à télécharger:

Pour informations sur les groupes contacts dans les différentes régions, contactez-nous: info@nonauxhausses.org

Manifestation unitaire pour un meilleur partage de la richesse dans les rues de Parc-Extension et de Ville-Mont-Royal

2015-11-28Bannière de tête(AQuerry)

Des groupes communautaires, syndicaux, féministes et étudiants de divers horizons, des familles, des éducatrices et des associations de Centres de la petite enfance (CPE), des citoyens et des citoyennes indignéEs provenant de Montréal, la Montérégie, l’Estrie, le Centre-du-Québec, Lanaudière, les Laurentides, la Mauricie, Québec-Chaudière-Appalaches et l’Abitibi ont manifesté samedi dans les rues de Parc-Extension.

Avec la Coalition Main rouge, ils et elles dénonçaient les compressions annoncées par le gouvernement dans les services publics et les programmes sociaux, notamment celles annoncées récemment dans les CPE. Nous dénonçons également les hausses de tarifs, comme celles dans les services de garde et d’Hydro-Québec qui font mal aux plus pauvres et qui appauvrissent la classe moyenne. Nous y avons exigé que le gouvernement mette en place des mesures fiscales permettant de mettre un frein à l’accroissement des inégalités sociales et de financer plus adéquatement les services publics et les programmes sociaux.
Nous lui demandons, dès le prochain budget, d’adopter 5 mesures totalisant plus de 4 milliards $ pour renflouer les coffres de l’État : réinstaurer la taxe sur le capital pour les banques ; augmenter le nombre de paliers d’imposition pour assurer une réelle progressivité de l’impôt et une plus grande contribution des plus riches; imposer davantage les dividendes et les gains en capital, au même titre que les revenus de travail ; augmenter les impôts des grandes entreprises au lieu de les diminuer encore; et lutter plus activement contre l’évasion fiscale. 

La manifestation a traversé le quartier populaire de Parc Extension pour se terminer à Ville Mont-Royal, deux quartiers séparés par une clôture. Cet itinéraire illustre l’aggravation des inégalités sociales et les revendications que nous portons en faveur d’un meilleur partage de la richesse. Sur son passage se trouvaient plusieurs symboles de la tarification et de la privatisation des services publics, dont Hydro-Québec et plusieurs cliniques privées, ainsi que de nombreuses banques.

 

Nous refusons les hausses de tarifs qui nous appauvrissent. Nous en avons assez du saccage dans les services publics, dans les programmes sociaux et assez que nos DROITS soient bafoués. Il est URGENT que le gouvernement fasse marche arrière! De l’argent, il y en a, nous pouvons faire autrement! Ne lâchons pas!

Manifestation pour un meilleur partage de la richesse dans les rues de Parc Extension et de Ville Mont-Royal

2015-11-28Bannière de tête(AQuerry)

(Photo: André Querry)

Au moment où la mobilisation se poursuit de plus belle pour s’opposer à l’austérité et au saccage des services publics et des programmes sociaux, une manifestation unitaire regroupant des groupes communautaires, syndicaux, féministes et étudiants de divers horizons, de nombreux associations de Centres de la petite enfance (CPE), plusieurs familles et des citoyens et des citoyennes indignéEs s’est tenue dans les rues de Villeray-Parc-Extension, puis Ville Mont-Royal, le samedi 28 novembre. Elle réunissant des gens de Montréal, la Montérégie, l’Estrie, le Centre-du-Québec, Lanaudière, les Laurentides, la Mauricie, Québec-Chaudière-Appalaches et de l’Abitibi.

La Coalition Main rouge y a dénoncé les nouvelles compressions annoncées par le gouvernement, ainsi que les hausses de tarifs mises en oeuvres. Elle a demandé au gouvernement Couillard de mettre en place, dès le prochain budget,  des mesures fiscales permettant de mettre un frein à l’accroissement des inégalités sociales et de financer plus adéquatement les services publics et les programmes sociaux.

La manifestation a traversé le quartier populaire de Parc Extension pour se terminer à Ville Mont-Royal. Cet itinéraire vise à illustrer l’aggravation des inégalités sociales et les revendications portées en faveur d’un meilleur partage de la richesse. Sur son passage se trouvaient plusieurs symboles de la tarification et de la privatisation des services publics, dont Hydro-Québec et plusieurs cliniques privées.  Nous refusons les hausses de tarifs qui nous appauvrissent. Nous en avons assez du saccage dans les services publics, dans les programmes sociaux et assez que nos DROITS soient bafoués. Il est URGENT que le gouvernement fasse marche arrière! De l’argent, il y en a, nous pouvons faire autrement! La lutte se poursuit!

Manifestation unitaire contre l’austérité – Les groupes sociaux exigent des mesures fiscales plus justes

IMG_4034

Montréal, le 27 novembre 2015 – Une grande manifestation contre l’austérité se déroulera, demain après-midi, dans les rues de Montréal, à l’invitation de la Coalition opposée à la tarification et à la privatisation des services publics. La Coalition, formée d’une centaine d’organismes communautaires, syndicaux, féministes, étudiants et autres, soutient qu’il est urgent de mettre de l’avant des mesures fiscales et budgétaires qui permettraient la sauvegarde des services publics et une meilleure redistribution de la richesse.

« Tout au long de l’automne, des mobilisations majeures ont eu lieu chez les travailleurs et travailleuses du secteur public, les groupes communautaires, le mouvement des femmes, les parents et autres défenseurs de l’école publique. Toutes ces mobilisations avaient en commun de s’opposer à l’austérité, au saccage des services publics et à l’aggravation des inégalités sociales », rappelle Véronique Laflamme, porte-parole de la Coalition. Elle ajoute que cette austérité a directement affecté les services à la population : « Quand on coupe dans les services aux élèves en difficulté et dans les soins aux personnes vivant un problème de santé mentale, ce sont les vulnérables qui sont touchés. Il faudra beaucoup plus que la mince hausse des dépenses annoncées par le ministre des Finances, Carlos Leitão, en éducation, pour réparer tous les pots cassés ». Lire l’article complet

Manifestation unitaire le samedi 28 novembre

affiche-28-nov

En plus des mobilisations générales contre l’austérité qui se poursuivent, cet automne, plusieurs mobilisations importantes contre la destruction des services publics et des programmes sociaux et l’augmentation des inégalités sociales ont eu lieu ou sont toujours en cours:

  • Mobilisations sans précédents des travailleurs et des travailleuses du secteur public contre leur appauvrissement, pour de meilleures conditions de travail et contre les compressions qui menacent les services ;
  • Mobilisation sans précédents des groupes communautaires contre l’austérité et leur sous-financement.
  • Mobilisations pour l’école publique, contre les coupures en éducation au primaire, au secondaire, dans les cégeps et les universités ;
  • Actions de la Marche mondiale des femmes au Québec ;
  • Mobilisations contre les coupes dans les programmes sociaux, à l’aide sociale, dans le logement social, et celles touchant les personnes en situation de handicap notamment ;

L’HEURE EST À L’URGENCE.

Alors que partout on se bat contre la démolition des acquis sociaux et des services publics, le gouvernement Couillard se prépare non seulement à des compressions supplémentaires de 1,2 milliards $, mais à priver l’État de revenus et à nous imposer encore des taxes et tarifs.

Ce qui nous attend  : de l’austérité permanente.

Depuis 15 ans, le Québec s’est privé de milliards de dollars en diminuant la contribution fiscale des plus riches, des banques et des multinationales. En allant chercher cet argent, nous pouvons financer adéquatement nos services publics et nos programmes sociaux ! Le Québec pourrait ainsi réaliser les droits qu’il s’est engagé à respecter

Le 28 novembre, MARCHONS ENSEMBLE contre le saccage et pour une réelle redistribution de la richesse.

Rendez-vous à 13h00 au Parc Jarry, au coin Jarry et Saint-Laurent.

Ne laissons pas le gouvernement nous diviser, forçons-le à aller chercher l’argent là où il est :

  • En réinstaurant la taxe sur le capital pour les banques ;
  • En augmentant le nombre de paliers d’impositions pour assurer une réelle progressivité de l’impôt et une plus grande contribution des plus riches;
  • En augmentant les impôts des grandes entreprises au lieu de les diminuer encore ;
  • En luttant réellement contre l’évasion fiscale.

Matériel de mobilisation (à télécharger):

La manifestation se terminera dans ville Mont-Royal, près de la station de métro l’Acadie.

Contacts pour les transports de différentes régions. Dépêchez-vous de vous inscrire! Lire l’article complet

Contacts pour les transports pour la manifestation du 28 novembre

Lire l’article complet

L’austérité n’est pas une fatalité! Tournée de conférences de la Coalition Main Rouge

2015-11 Affiche Tournée

Alors que des millions de dollars de nouvelles compressions nous attendent encore, comment peut-on ensemble mettre fin à la destruction des services publics et des programmes sociaux par le gouvernement Couillard? Par la solidarité!

En ce moment, la Coalition Main Rouge oeuvre à la construction d’un mouvement  unissant plusieurs secteurs de la société – organismes communautaires, groupes féministes, associations étudiantes, syndicats. Ce mouvement se rassemble autour de revendications fiscales communes qui permettraient non seulement d’annuler les mesures d’austérité du gouvernement Couillard, mais aussi de mieux redistribuer la richesse au Québec et d’ainsi lutter contre les inégalités sociales croissantes.

Afin de favoriser une réflexion stratégique sur la construction de ce mouvement unitaire, et pour favoriser la création d’alliances, la Coalition Main Rouge organise dans plusieurs régions du Québec des conférences qui aborderont les sujets suivants :

1- Les alternatives fiscales proposées par la Coalition. Plutôt que les mesures d’austérité du gouvernement Couillard, la Coalition propose des alternatives fiscales réalistes qui permettraient au gouvernement du Québec d’aller chercher plus de 10 milliards $ par an. Quelles sont ces alternatives?

2- Urgence d’agir: Vers une large mobilisation unitaire au Québec.

Alors qu’il coupe encore dans les services publics et les programmes sociaux, le gouvernement s’apprête de nouveau à se priver de revenus. Il veut baisser les impôts en échange de hausses de taxes et de tarifs. En plus de laisser la privatisation et le démantèlement des services publics se poursuivre, il se prépare à mettre en oeuvre une réforme fiscale qui nous mènerait à l’austérité permanente, d’où l’urgence de faire des gains cet automne.

Advenant que gouvernement Couillard tente de mettre fin au mouvement de grèves des employéEs des services publics avec des lois spéciales, le lendemain d’un décret, la Coalition Main Rouge appelle à mettre en branle un mouvement de contestation large des mesures d’austérité qui revendiquerait également une meilleure distribution de la richesse. À quoi ressemblerait ce mouvement? Que propose la Coalition Main rouge? Serait-ce une occasion à saisir pour accélérer les consultations sur la grève sociale?

3- Les perspectives de lutte dans votre région. Quelles solidarités existent dans votre région, et quelles solidarités doit-on encore bâtir? Quelles sont les actions à venir dans votre région? Où et comment s’impliquer dans cette lutte?

Ces conférences d’une durée de 2 heures sont des moments privilégiés de partage d’informations, de stratégies et de réflexions entre les mouvements étudiants, communautaires, féministes et syndicaux.

Calendrier des conférences déjà prévues:

Rouyn-Noranda - 11 novembre, à la Salle Norfil, 56, Perreault Ouest, Rouyn-Noranda. Événement facebook: https://www.facebook.com/events/413471488863720/

Québec - 16 novembre, 19h00, au local 0A du pavillon DKN de l’Université Laval. Événement facebook: https://www.facebook.com/events/920173224736112/

Alma - 23 novembre, 19h00, au Café Communautaire L’Accès (409, rue Collard Ouest). Événement facebook: https://www.facebook.com/events/213704052294109/

Joliette - 26 novembre, 17h, à la Brasserie Artisanale Albion (408, boul. Manseau). Évènement facebook: https://www.facebook.com/events/1522260501427210/

Un gouvernement déconnecté

Par Elisabeth Gibeau, Coalition opposée à la tarification et à la privatisation des services publics

Penimage001dant que l’opposition à l’austérité bat son plein au Québec, dans le secteur public comme dans les groupes communautaires, la première conférence internationale sur la concurrence fiscale, TaxCoop, avait récemment lieu, à Montréal. Organisée par la fiscaliste Brigitte Alepin, auteure du livre Ces riches qui ne paient pas d’impôt et du documentaire Le prix à payer, des spécialistes de partout dans le monde sont venus nous y entretenir de l’avenir des régimes fiscaux. Le fiscaliste Godbout y participait d’ailleurs, afin de faire le «portrait d’une fiscalité québécoise adaptée au Québec du 21ème siècle»…

Un portrait qui reprenait les grandes lignes du rapport de la Commission sur l’avenir de la fiscalité québécoise, qu’il présidait l’an dernier : baisser les impôts et hausser la TVQ et les tarifs (électricité, services de garde, …), le nouveau credo Godbout, repris avec un enthousiasme débordant par le ministre des Finances du Québec, M. Carlos Leitao. Lire l’article complet